Fabrication d'une trompette à coulisse

Fabrication d’une trompette à coulisse

Au début des années 70, le fabricant américain Holton (société de la Leblanc Corporation), créa un prototype de trompette à coulisse fabriqué spécialement pour le trompettiste de Jazz Al Hirt et lui donna le surnom de Hirt: « Jumbo ». Cet instrument hybride permettait, en plus des pistons, d’utiliser une coulisse allongée à la manière des trombones, augmentant la tessiture de la trompette de 2 tons dans le registre grave. Al Hirt n’utilisant que très peu ce prototype, Holton décida alors de le proposer à Maynard Ferguson qui fut très enthousiasmé et l’utilisa à profusion. La MF (Maynard Ferguson) Firebird était née…

C’est avec la Firebird en tête qu’un client est venu me trouver pour que je lui fabrique une trompette à coulisse. Partant d’une Yamaha YTR-241, je suis parti du principe fondateur de la Firebird: gagner de la longueur de coulisse en raccourcissant le pavillon. Déjà cintré pour une trompette « normale »  à pistons, la longueur gagnée sur le coude du pavillon de la Yamaha n’a permis de descendre que de 1 ton et demi (3 positions de 1/2 ton vs 4 pour la Firebird). Comme sur sa première version, j’ai choisi de fabriquer une branche cylindrique à la manière des bugles qui permet d’accorder l’instrument (l’accordage sur les versions suivantes de la Firebird se fera sur la coulisse d’accord qui est doublée).  On peut la jouer de la main gauche (d’où le crochet sur le pavillon), de la main droite, ou des deux mains ! Quelques spécificités en vrac: pavillon coudé à 20° (permet l’étirement du fourreau), tubes de coulisses nickelés en deux parties brasées, ressort de traction sur la 3e coulisse…